e
Date de publication
17 .août.2020

Végétaliser pour rafraîchir les villes

Face au changement climatique, la nature et la fraîcheur en ville deviennent des enjeux majeurs, à la fois pour le confort et le bien-être des citadins et pour augmenter l’écologie et les économies dans nos villes. Comme les arbres ou le gazon, le fleurissement alternatif a sa place dans le verdissement des villes.

Rôle du végétal face au réchauffement climatique

De nombreuses études existent sur les bénéfices du végétal et leur impact sur le rafraîchissement des villes. Une des dernières en date a été éditée par l’ADEME - Agence de la Transition Ecologique - , plutôt qu’une étude, c’est un rapport qui compile des exemples d’actions menées pour la végétalisation des villes et les bénéfices de l’augmentation des surfaces d’espaces verts en ville.

Voici quelques extraits qui montrent la nécessité de développer la place du végétal en ville. Le semis de prairies fleuries s’inscrit pleinement dans la réintroduction de la nature en ville en faveur du confort urbain et de la biodiversité.

  • La différence de température dans un parc par rapport à des zones construites est significative et varie selon sa superficie : -3°C pour 50 ha, -2,5°C pour 20 h, -1°C pour 10 ha.
  • Un accroissement de 50 % des surfaces plantées entraînerait une baisse de l’ordre de 1°C à 2°C. Un parc en cœur d’un îlot urbain permettrait une baisse de 1°C des températures de l’air dans les rues canyons adjacentes sur un rayon de 100 mètres.
  • La proximité des espaces verts constitue un facteur de décision dans le choix de leur lieu de résidence (70% des répondants – BiodiverCity).
  • L’impact de la proximité d’espaces verts sur le prix du foncier est réel : +1,4% à moins de 200 m d’un espace vert à Angers, +17% à proximité immédiate d’un espace vert à Brest.
  • L’accès à la nature importe pour la qualité de vie : 85% des français considèrent la proximité avec un espace vert comme un critère important.
  • 72,2% des Français estiment que la proximité d’espaces verts au moment de choisir leur lieu de résidence est « importante » ou « très importante » (UNEP-IFOP, 2016).

Source : ADEME, Végétaliser : Agir pour le rafraîchissement urbain, 2020, https://www.ademe.fr/vegetaliser-agir-rafraichissement-urbain et ADEME, Aménager avec la nature en Ville, 2017, https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/amenager-avec-la-nature-en-ville-010658.pdf

Prairies fleuries résistantes au sec

En ville, la chaleur ambiante et le besoin de réduire les contraintes d'arrosage, impose les choix de solutions adaptées.

Le mélange SEC est composé d’espèces de fleurs résistantes au manque d’eau. Il s’adapte très bien sur les sols séchants et en cas de manque d’eau. Bien sûr, il est nécessaire de surveiller que l’eau est disponible en quantité suffisante pendant la germination et l’installation de la prairie fleurie. Ensuite, SEC résiste bien au stress hydrique.

Fleurir les bords de routes : En juin, SEC en bord de route aménage le paysage. Notez l’évolution de sa floraison en l’espace de 15 jours !

Sec pour les grands espaces sans arrosage.